Une belle aventure…

Passionné par les sports mécaniques depuis ma plus tendre enfance, je me rendais régulièrement sur les circuits pour admirer divers championnats. En juin 2018 alors que j’arpentais le paddock des NASCAR Whelen Euro Series au Tours Speedway, j’ai eu une véritable révélation. Et si ma passion devenait mon métier ? Encore actif dans ma précédente activité, je mis alors cette idée dans un coin de ma tête…

Credits: NASCAR Whelen Euro Series / Stephane Azemard

Libéré de toutes contraintes professionnelles, c’est en janvier 2019 que j’ai pris la décision de lancer le site The Turn Left Company. Je portais une passion particulière pour la NASCAR depuis plusieurs années et la faible quantité de contenus en français me poussa à dédier ce site à cette discipline. Encore novice, il me semblait important de débuter d’une façon accessible et les NASCAR Whelen Euro Series étaient l’idéal pour cela.

C’est Jérôme Galpin (Président – CEO des NASCAR Whelen Euro Series) qui fut le premier à m’avoir accueillit dans le monde des NWES avec une interview en deux parties. S’en est suivi une dizaines d’autres avec diverses personnalités de la série qui ont toutes acceptées de répondre à mes questions sans jamais en décliner une seule. Pour cela, je leur en serai toujours reconnaissant.

En septembre 2019, Team FJ m’a proposé d’intégrer l’équipe média des NASCAR Whelen Euro Series et c’est avec plaisir que nous poursuivrons notre collaboration en 2021 lors de la saison des NWES ainsi que lors de l’EuroNASCAR Esports Series.

Suite à cette proposition, je n’ai plus eu de temps à consacrer à ce site mais j’ai décidé de le remettre à jour en ne conservant uniquement que les articles et interviews que j’avais  rédigé afin de laisser une trace de cette belle aventure.

Je remercie toutes les personnes qui m’ont aidé tout au long de ce parcours, je garderais de nombreux souvenirs et je suis impatient d’en créer de nouveaux lors de cette nouvelle saison des NASCAR Whelen Euro Series.

Credits: NASCAR Whelen Euro Series / Guillaume Hesnault

Article écrit par Guillaume Hesnault le 29 janvier 2021